Festival les BURE’LESQUES

Informatif, festif et inventif, le festival Les Bure’lesques, du 11 au 13 août 2017 est ouvert à tous, familles, amis, habitants d’ici et de plus loin… et se veut un grand moment d’échanges, d’envies et de projets, de réflexions, de musiques et de spectacles, de pratiques militantes et de solidarités.

Pourquoi ?

A Bure (sud Meuse), le projet Cigéo de stockage souterrain de déchets nucléaires se prépare malgré des risques technologiques inouïs et parfaitement connus, contre l’avis de milliers de personnes opposées, dont les riverains qui n’ont jamais été consultés. Pourtant ce territoire de vie, en se transformant en méga poubelle radioactive, subirait une mutation irréversible.

Ne laissons pas détruire, bâtissons l’avenir !

Cigéo n’est ni autorisé, ni construit et n’est pas une fatalité !
Réunissons-nous, informons-nous, organisons-nous pour continuer à le contrer.
Consolidons et projetons des initiatives positives et dynamisantes pour ce territoire rural bien vivant !Ce festival est porté par un collectif d’habitant-es, de sympathisants et d’associations.

Evénement Facebook ici

PLUS D’INFOS SUR LE SITE BURE-FESTIVAL

Festival les BURE’LESQUES

FERMER FESSENHEIM en 2017 ou en 2037 ?

FUKUSHIMA 11.03.2011 ; FESSENHEIM 11.03.2016 OU … 2037 ?
du 5 au 13 mars, les antinucléaires présents à Strasbourg !

LE NUCLEAIRE thème de la « Convergence » du 5 mars
Le Collectif « Convergence des luttes en Alsace et ailleurs », présent tous les 1ers samedis du mois sur la Place Kléber à Strasbourg, prend pour thème au mois de mars le nucléaire en raison du cinquième anniversaire de Fukushima (11 mars 2011) et de l’actualité préoccupante à Fessenheim.
D’autres thèmes d’actualité seront également abordés : le Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), Notre-Dame-des-Landes, …
Stand du 7 au 12 mars sur la Place Kléber
En attendant l’accident majeur à Fessenheim, au Tricastin ou ailleurs, EDF s’enfonce dans sa course éperdue au profit (qui diminue !) sans prendre réellement en compte aucune réalité ni économique, ni environnementale, ni humaine. La catastrophe planétaire en cours – elle s’étend a à tout le Pacifique – déclenchée à Fukushima il y a déjà 5 ans n’a toujours pas servi de leçon et est minimisée par les pouvoirs économiques et politiques.
Rien ne va plus ! Le Président Hollande ne fermera pas Fessenheim, avant 2017, contrairement à sa promesse. EDF réussit à lier la fermeture de la centrale alsacienne à la mise en service de l’EPR de Flamanville dont la date est sans cesse repoussée. Le « monstre » nucléaire veut de plus prolonger la durée des réacteurs à 50 voire 60 ans (Fessenheim, la plus vieille les aura en 20…37 !) alors que l’ASN met en cause la sécurité au‐delà de 40 ans et que même la Cour des Comptes rappelle qu’il faudra fermer 20 réacteurs avant 2025, pour respecter la loi de transition énergétique, qui promet 20% de « renouvelables » en 2025.
Mais EDF veut imposer sa « loi» à tout le monde, même si personne ne sait comment l’électricien va sauver AREVA de son état de faillite virtuelle, sauf en pompant les contribuables et les consommateurs.
Des militant‐e‐s du Collectif « Convergence des luttes en Alsace et ailleurs » seront présents sur la Place Kléber (de 11h à 18h) du 7 au 12 mars pour informer sur le risque nucléaire, avec notamment une Commémoration de Fukushima le 11 mars
Enfin, le collectif appelle à participer à “FUKUSSENHEIM”, week-end festif de mobilisation contre le nucléaire organisé par Stop Fessenheim au Molodoï (19 rue du Ban de la Roche à STRASBOURG) le 12 et 13 mars (groupes de Musiques le samedi soir et conf/ projection le dimanche après-midi).

2016-0305_art-fessenheim

FERMER FESSENHEIM en 2017 ou en 2037 ?